Esquibien. D'AUTHENTIQUES GOÉMONIERS.

D'AUTHENTIQUES GOÉMONIERS. Les ingrédients de la fête du goémon à Esquibien (29) ? La mer, le ciel, la lande, et un savoir-faire transmis de génération en génération. Rendez-vous aujourd'hui sur la falaise du Lennac'h, où les fours à soude sont restés intacts. A partir de midi et jusqu'à 20 h, restauration : moules, sardines, pommes de terre au lard, crêpes... Multiples stands : vieux outils, exposition sur les algues, démonstration de techniques anciennes. Cette année, le comité d'animation a développé la partie spectacle folklorique : défilé des goémoniers avec les Bugale ar Brug et le bagad de Pouldergat, chants de marins avec Ar Men Du. Renseignements à l'office de tourisme de Quimper, au 02.98.53.04.05. Entrée gratuite.

© Le Télégrammehttp://www.letelegramme.fr/ar/viewarticle1024.php?aaaammjj=20030727&article=6508883&type=ar#US02tcKgFYmEKhha.99

image: http://www.letelegramme.fr/ar/imgproxy.php/images/2003/07/23/200307236510692_low.jpg?article=20030723-6510692&aaaammjj=20030723

Parmi les gestes d'antan, transmis de génération en génération, celui du...
Parmi les gestes d'antan, transmis de génération en génération, celui du transport du « bejin » (goémon) sur un brancard à l'ancienne. (Photo DR)

Les ingrédients de la fête du goémon à Esquibien ? La mer, le ciel, la lande et un savoir-faire transmis de génération en génération.

Les ingrédients de la fête du goémon à Esquibien ? La mer, le ciel, la lande et un savoir-faire transmis de génération en génération. Rendez-vous dimanche sur la falaise du Lennac'h où les fours à soude sont restés intacts. En revanche, le système de «téléphérique», employé uniquement sur cette côte pour le relevage du goémon, a été reconstitué. Une pierre levée pour caler un mât, un câble pour accrocher les paniers, des chevaux pour le halage, des scènes pittoresques et authentiques que d'anciens goémoniers vont recréer pour le plaisir de revivre un peu de leur jeunesse, et de montrer avec quel courage et quelle ingéniosité les gens de la côte tiraient parti de la nature pour améliorer un peu leur ordinaire.

Les gestes d'antan

Le goémon est récolté et séché à l'ancienne avant d'être mis en tas. Le jour de la fête, il est brûlé dans un four et les anciens mettent un point d'honneur à en sortir un pain de soude identique à ceux qui, pendant la première moitié du XX e siècle, étaient achetés par les usines locales. A partir de midi et jusqu'à 20 h, restauration : moules, sardines, pommes de terre au lard, crêpes, etc... Multiples stands : vieux outils, expo sur les algues, démonstration de techniques anciennes. Cette année, le comité d'animation a développé la partie spectacle folklorique : défilé des goémoniers avec Bugale ar Brug et le bagad de Pouldergat, chants de marins avec Ar Men Du. Entrée gratuite


© Le Télégrammehttp://www.letelegramme.fr/ar/viewarticle1024.php?aaaammjj=20030723&article=6510692&type=ar#wGcVjEFqdJ7F8HCK.99