L'ombre de la météo désastreuse de 2007 a plané sur l'assemblée générale du comité d'animation.

L'ombre de la météo désastreuse de 2007 a plané sur l'assemblée générale du comité d'animation. Pas au point d'entamer son enthousiasme et sa volonté à apporter de la vie à la commune en organisant diverses fêtes et manifestations. L'été pourri a quand même eu un impact puisque le comité, qui avait 17.628 € en caisse il y un an, dispose actuellement de 8.400 €. Toutes les fêtes ont accusé une baisse de recettes. Quant à celle du 14 août, elle a simplement été annulée pour cause de pluie. Sur ces 8.400 €, le comité réserve 2.000 € pour le cas où le comité de jumelage renaîtrait. Avis aux amateurs. Vu les circonstances, il ne peut allouer de subventions aux associations comme les années précédentes.

Relève attendue

Du côté des bénévoles, on constate aussi une tendance à la baisse. Les nouveaux seront accueillis à bras ouverts. Le président, Patrice Kérisit, rappelle qu'« Esquibien est une commune reconnue à l'extérieur par ses fêtes » et estime que la publicité devra quand même être améliorée. À l'occasion de l'élection du conseil d'administration, un problème a été soulevé, celui des associations qui ne sont jamais représentées à l'assemblée générale. Il faut prévoir ce qu'il faut faire dans ce cas, mais cela implique une modification des statuts. Un nouveau conseil d'administration a été élu. Il se compose de : Patrice Kérisit, Bernard Durand, Odile Bloch, Corinne Briant, Dominique Bonthonnou, Jean-Pierre Magadur, Philippe Durand, Jean-Yves Kersaudy, Jean-Jacques Lacour, Brigitte Kérisit et Brigitte Preissig.

Remise de cadeaux

Le comité a mis quelques personnes à l'honneur. Tout d'abord, Bernard Durand, le vice-président chargé de la programmation, récemment récompensé par une médaille de la Jeunesse et des Sports pour son activité au sein du Théâtre du Bout du Monde. Roger Le Pape, qui assistait pour la dernière fois en tant que maire à cette assemblée générale, a aussi été salué en témoignage de la bonne coopération entre commune et comité.


© Le Télégrammehttp://www.letelegramme.fr/ar/viewarticle1024.php?aaaammjj=20080304&article=2641222&type=ar#IEtRgA2kDP6T9wrt.99

Le loto traditionnellement organisé en fin d'année par le comité d'animation d'Esquibien à la salle Jeanne Plomb à Plouhinec a connu son succès habituel.

Le loto traditionnellement organisé en fin d'année par le comité d'animation d'Esquibien à la salle Jeanne Plomb à Plouhinec a connu son succès habituel. 270 personnes y ont participé, certaines venues de loin. Les gagnants : Mme Gourmelen (Guengat) un bon d'achat de 300 €; Mme Hénaff (Mahalon), une télé 70 cm; Mme Mignon (Quimper), une télé 55 cm; Mme Marnet (Quimper), une table et des chaises; Mme Priol (Audierne), une trottinette électrique; Mme Danzé (Plogoff), un lecteur DVD; Mme Deuffic (Beuzec), un salon de jardin; Mme Doaré (Landudec), un panier garni; Mme Marzin (Esquibien), un home cinéma; Mme Raoul (Plouhinec), un radiateur.

Fêtes de fin d'année

Le comité invite les enfants de la naissance au CM2 au goûter de Noël, qui aura lieu le samedi 17 décembre à partir de 15 h à la salle polyvalente. Un spectacle leur sera présenté et la visite du Père Noël est attendue. Le comité organise également le réveillon de la Saint-Sylvestre, à partir de 21 h à la salle polyvalente. Animation et soirée dansante. Prix du repas : 40 €.


© Le Télégrammehttp://www.letelegramme.fr/ar/viewarticle1024.php?aaaammjj=20051210&article=11191081&type=ar#WOyB6DFPHIfQVqFQ.99

Le comité d'animation offre, chaque année en décembre, un repas à tous les bénévoles qui ont participé à la réalisation des fêtes estivales dans la commune.

Le comité d'animation offre, chaque année en décembre, un repas à tous les bénévoles qui ont participé à la réalisation des fêtes estivales dans la commune. Une centaine de personnes s'est retrouvée dimanche, à la salle polyvalente de Plogoff, parmi lesquelles des bénévoles d'Esquibien, mais aussi des membres des comités voisins, qui prêtent si cordialement leur matériel. Enfin, tous ceux qui ont permis, cette année encore, la réussite des quatre grandes manifestations traditionnelles. Le vide-greniers de la Pentecôte, où la brocante s'installe dans les rues du village; la fête du 14-Juillet et son feu d'artifice, en partenariat avec la commune; la fête du goémon, dont la notoriété dépasse largement les frontières du Cap-Sizun et, le 14 août, le traditionnel fest-noz au bourg. Des fêtes de plus en plus axées sur le folklore breton, comme le révèle le nouveau président du comité, Bernard Poirel.

Et l'on a dansé...

Dimanche dernier, point de crêpes ni de bagadoù. Mais un repas gastronomique suivi d'un après-midi dansant. Et le traiteur avait mis les petits plats dans les grands en servant, aux tables joliment disposées, coquilles de crabe, cassolettes de Saint-Jacques, gigolettes de pintadeau et bolets et, bien sûr, fromages et dessert. Au café, la salle, déjà bien animée, s'emplit des accords des «Copains musiciens», ces Pontécruciens qui interprètent, avec brio et bonne humeur, toutes ces danses indémodables qu'hélas, on entend plus guère sur les podiums. Valses, paso dobles, sambas ont entraîné jusqu'au soir tous ces joyeux amis.

La tête tournée vers 2004

La saison est finie. Elle fut une fois de plus une réussite et tous pensent déjà aux fêtes de 2004. Ils savent que ce sera encore un énorme travail et ils se sont déjà concoctés un petit voyage au mois de septembre, lorsque le calme sera revenu dans la commune : deux jours au Puy-du-Fou, pour assister à tous les spectacles et, au retour, une bucolique promenade en barque dans le marais poitevin. Un voyage où tous, qu'ils soient d'Esquibien ou d'ailleurs, seront les bienvenus. On peut déjà s'inscrire pour ce voyage des 11 et 12 septembre 2004, soit à la mairie, soit auprès de Bernard Poirel, au 02.98. 70.25.37.


© Le Télégrammehttp://www.letelegramme.fr/ar/viewarticle1024.php?aaaammjj=20031202&article=7165879&type=ar#7Uah2eXcj4FYUVoT.99

Une quarantaine d'exposants participaient à cette première, pour la plupart, des habitants d'Esquibien et d'autres communes, ravis d'avoir une occasion de débarrasser caves et greniers, mais aussi des professionnels venus de tout le Finistère et

Une quarantaine d'exposants participaient à cette première, pour la plupart, des habitants d'Esquibien et d'autres communes, ravis d'avoir une occasion de débarrasser caves et greniers, mais aussi des professionnels venus de tout le Finistère et qui ont rentabilisé leur déplacement. Dimanche matin, ils ont eu la visite de chineurs avertis et les affaires ont été bonnes. Il fallait vraiment prendre le temps de détailler les étalages pour trouver la bonne affaire : vaisselle rétro, faïence de Quimper, draps brodés. Les collectionneurs avaient à choisir parmi des stocks de figurines, de cartes postales anciennes et de timbres. Quant aux enfants, ils étaient aussi heureux dans le rôle du marchand, proposant à des prix raisonnables les jouets sortis des placards, que dans celui de l'acheteur. L'après-midi, les étals hétéroclites ont surtout fait le bonheur des flâneurs et des curieux, incités par l'ambiance à faire une petite pause café crêpes. Il y avait longtemps que l'on n'avait pas vu de marché au bourg, et cette animation a certainement éveillé des souvenirs chez les plus âgés des visiteurs. Au stand de l'association Culture et Patrimoine, ils ont pu reconnaître des parents ou des relations sur les photos de mariages anciennes qu'elle a collectées; on pouvait aussi y trouver le guide qu'elle vient de réaliser, «Balades sur le bord de mer d'Esquibien». A la demande des exposants de l'édition 2003, le comité d'animation se propose de renouveler le troc et puces l'année prochaine.

© Le Télégrammehttp://www.letelegramme.fr/ar/viewarticle1024.php?aaaammjj=20030603&article=6243329&type=ar#0pWloDYyTlVItQ6s.99